Contact 0786121505.

Reconversions réussies de femmes franchisées

Portraits de femmes entrepreneures : Du salariat, à l'entreprenariat, elles témoignent sur leur parcours de reconversion professionnelle.

Magdalena LOPEZ JIMENEZ

Multi franchisée
LA PIZZA DE NICO

Mon moteur a été la confiance
que l'on m'a accordé 

  • Je possède 4 restaurants et j'en suis fière.

Je m'appelle Magdalena, j’ai 63 ans et je suis originaire de l’Andalousie. Après avoir été comptable pendant 10 ans, j’étais assistante de direction dans un centre de loisirs pendant 6 ans.

C’est là que tout a commencé ! Nico PALEA fondateur du concept de LA PIZZA DE NICO  est client du centre de loisirs pour son petit garçon. Pendant que son fils se livrait à des activités, il me racontait son parcours, son projet de restauration rapide.

"L’écouter, sentir son enthousiasme pour son projet
m’a donnée le déclic et l'envie aussi d’entreprendre
 "

 Et un jour il m'a demandée de le suivre !

J'avais une entière confiance en lui et en 2005, il m'a proposé de m’associer pour l'ouverture de mon premier restaurant à Schweighouse sur Moder dans la région GRAND EST.

" Je suis consciente qu'en tant que divorcée et maman j'ai pris beaucoup de risques en démissionnant ."

"La confiance qu'il m'a été accordé m'a permis de m'accomplir en tant que femme  et de prouver
ma capacité à entreprendre"

J’ai ouvert mon deuxième restaurant en 2008 en tant que franchisée et aujourd'hui, je suis
 à la tête de 4 pizzerias.
Je gère 32 salariés et mon chiffre d'affaires est en progression constante de 15% par an.

Le concept de LA PIZZA DE NICO a fonctionné dès son lancement.

Des pizzas généreuses, présentes à la carte de façon intemporelle et saisonnière, garnis de légumes fraîchement coupés et d’ingrédients de qualité.

Le réseau LA PIZZA DE NICO compte à ce jour 30 restaurants sur l’ensemble du territoire et projette l’ouverture de trois autres points de vente d’ici à la fin de l’année à Nantes, Valenciennes et dans la région bordelaise.. et au delà de l'hexagone, l'enseigne se développe en Chine..

Et si c’était à refaire ?

Je referai tout tout tout, sans rien changer, mais comme ce n'est pas à refaire, alors je continue à développer, à développer :)

Il faut toujours croire en soi et aller jusqu'au bout de ce que l'on entreprend.

Magdalena LOPEZ JIMENEZ multi-franchisée région GRAND EST